Les 7 Meilleurs Couteaux de Survie en 2019 (Comparatif & Avis)

meilleur-couteau-de-survie

Ne vous aventurez jamais avec un simple couteau suisse si vous deviez partir en expédition dans un environnement hostile. Au lieu de cela, choisissez le meilleur couteau de survie pour que vous puissiez agir en toute aisance dans les circonstances qui requièrent l’utilisation d’un tel outil.

D’ailleurs, dans cette sélection vous trouverez les modèles les plus robustes, polyvalents et accessibles au meilleur prix.

Un bon kit de survie doit toujours comprendre un couteau de survivaliste. Ce dernier doit préférablement posséder: une lame résistante à toute épreuve, une manche robuste et qui ne glisse pas, une facilité d’aiguisage, une grande polyvalence, une longueur totale minimale de 8 pouces, un dispositif intégré ou séparé pour faire du feu, et une housse solide.

Tous ces critères peuvent aussi être combinés à la présence d’une boussole dans le kit. D’ailleurs, un couteau de militaire avec boussole s’avère être un excellent choix pour les aventuriers de l’extrême.

Découvrez maintenant quelques exemples de bons couteaux que vous pourrez acheter.

Ci-dessous, nous vous présentons les meilleurs couteaux de survie:

1. Couteau de poche de survie CDS-Survival pour les activités en plein air CELTIBERO

CDS-Survival possède une lame en inox MOVA-58 et une manche en micarta. Il est livré avec un étui de transport qui peut s’ajuster horizontalement et verticalement ainsi qu’avec sa pierre d’affûtage et son allume feu.

Sa longueur de lame est de 145 mm et il mesure au total 275 mm. Pour ces dimensions, il offre une lame épaisse de 5 mm.

Cet outil est idéal pour les expéditions en pleine nature. Vous pouvez l’utiliser pour couper du ou encore sculpter du bois, préparer la nourriture, découper une corde, etc. Ainsi, si vous partez souvent en camping ou êtes un randonneur invétéré, ne vous privez pas de ce joyau.

CDS-Suirvival est apprécié pour son tranchant et son poids (340 g).

2. Couteau de poche de survie Regulus Knife à lame en inox

Regulus Knife a une lame fixe en acier inoxydable. Sa longueur totale est de 32.5 cm, ce qui inclut le fer de 20 cm. Ce dernier a une épaisseur de 0.58 cm et une dureté à indice 57. La manche quant à elle est faite dans une matière plastique renforcée à l’isolation. L’outil pèse en total 820 g avec sa gaine qui est également faite dans du plastique renforcée à l’isolation.

Pour ceux qui recherchent des couteaux de chasse, cette proposition de Regulus Knife est une option à considérer. Cependant, vous pouvez déployer cet outil pour différentes fins, allant du coupage de bois pour faire un abri en camping jusqu’aux utilisations domestiques.

Regulus Knife profite d’une excellente prise en main.

3. Couteau de survie Gerber pour les campings sauvages

Gerber propose ce produit avec une lame de 12 cm et un poids de 209 g. Son fer est doté d’une partie dentelée qui permet un sciage correct. Le bout métallique de sa manche forme un pommeau qui peut servir de bris vitre en cas de problème. Outre, son étui retient bien le fer et il est aussi proposé avec allume feu en pierre, aiguiseur diamant et dragonne à sifflet.

Choisissez Genrber pour vos campings sauvages et pour vos journées de randonnée. Il est assez robuste et possède une bonne polyvalence pour pouvoir être déployé dans toutes les circonstances qui requièrent son utilisation.

L’outil a l’avantage d’être assez complet et résistant aux épreuves diverses. Aussi, sa pointe est très résistante.

4. Couteau de survie Schrade pour les situations extrêmes

La longueur totale de ce couteau des forces spéciales est de 30.48 cm. Il est fait dans une seule pièce de type plate semelle. La lame est en acier 400 et mesure 16.25 cm. Le matériau de la manche est du micarta. En outre, il est livré avec une housse en nylon et possède une dragonne sur l’extrémité de sa manche.

En cas d’accident ou dans les situations extrêmes, la dureté de la manche et de la lame de cet outil ne vous décevra pas. Ainsi, il vous est conseillé de tabler sur ce produit si vous comptez vous aventurer en milieu sauvage, éloigné de toute civilisation.

Le plus grand avantage de cet outil est son rapport qualité-prix.

5. Couteau de survie buschcraft Jeo-Tec pour la randonnée et les activités outdoor

Jeo-Tec vous propose son buschcraft avec une lame épaisse de 5 mm et longue de 110 mm. Le fer en question est fait dans un acier résistant à l’oxydation. La manche pour sa part est faite en Brillant Micarta. L’outil est proposé avec une housse en cuir multi positions disposant d’une poche pour l’allume feu. En outre, il est proposé avec une pierre pour l’affuter.

Ce couteau de camping est idéal pour toutes les activités outdoors. Effectivement, vous pouvez l’utiliser pour le taillage et le sculptage du bois, pour découper vos viandes et légumes en campings ou encore pour ouvrir une boite de conserve en cas de besoin.

L’outil a le mérite d’être résistant à toute épreuve et aux corrosions.

6. Couteau de randonnée Esee RC6P avec lame en carbone

Esee propose ce tranchant pour survivaliste avec une lame carbone 1095 longue de 14.60 cm. Au total, il mesure 29.84 cm. En outre, sa manche est faite en micarta vissée. Effectivement, l’outil est fait dans une seule pièce de métal en carbone. Il possède ainsi une configuration dite full tang. En d’autres termes, sa soie s’étend le long de sa manche.

Si vous cherchez un outil polyvalent et haut de gamme pour satisfaire vos exigences lors de vos escapades dans la nature, choisissez ce produit.

La lame faite en carbone a la réputation d’être indestructible il en est de même de la manche en micarta. C’est exactement à ce niveau que cet outil tire son grand avantage.

7. Couteau de survie pliant Boker 01MB856 idéal pour les activités en pleine nature

Ce petit couteau de survie possède une lame 440 et une manche en aluminium. C’est un modèle pliant qui s’ouvre avec une seule main. En outre, il dispose d’un clip qui peut être accroché aux ceintures. La manche de ce Boker, à utiliser en situation de survie, dispose à son extrémité une brise vitre et des empreintes adéquates à sa prise en main.

Vous pouvez aisément déployer cet outil pour vos aventures dans la nature. Si vous êtes randonneur, vous pouvez l’utiliser pour couper les fils dans la réalisation d’une paracorde. Vous pouvez aussi l’utiliser pour préparer votre nourriture ou découper du petit bois lors de vos campings.

La robustesse est un point avantageux non négligeable de cet outil.

Guide d’achat des couteaux de survie

Qu’est-ce qu’un couteau de survie?

meilleurs-couteaux-de-survieLes couteaux pour la survie sont des outils qui se réservent premièrement aux personnes piégées dans une situation d’urgence, en forêt, dans la nature, ou ailleurs. Il s’agit d’un outil qui va permettre à la personne en danger de découper du bois, des cordes, d’ouvrir une boite métallique, etc. le temps que les secours arrivent.

En ce sens, il va permettre à la personne en détresse de déployer plus d’une tactique pour rester en vie. L’outil peut aussi servir aux sculptage et coupage de bois, au nettoyage des poissons ainsi qu’à la préparation des petits gibiers en camping.

Dans quelle situation en avons-nous besoin?

Le couteau du survivaliste est un peu plus qu’un poignard et beaucoup plus que les couteaux Suisse. En principe, vous ne devez avoir cet outil que si vous partez dans un environnement éloigné de la civilisation. De toutes les façons, le dispositif sera trop encombrant pour les déplacements quotidiens et est de plus interdit dans les lieux publics.

Il est conseillé d’en avoir un à disposition lorsque l’on part en randonnée sur un trajet assez long et avec des conditions climatiques ou géographiques extrêmes. Vous pouvez aussi en prendre un si vous en avez le permis pour chasser et pour pêcher. Bien entendu, si vous êtes autorisé à en apporter un, vous pouvez l’utiliser pour vos activités domestiques et de survie en camping.

Comment choisir un couteau de survie

Après avoir réalisé un bref comparatif de tous les couteaux de survivalistes existants dans le commerce, nous tenons quelques points importants à considérer lors de l’achat.

Premièrement, il est préférable de prendre un outil léger ou même pliable si vous partez en randonnée ou si vous voulez faire de l’escalade. Deuxièmement, pour une activité rude telle que la chasse, il vaut mieux se fier à un modèle qui ne se plie pas et qui dispose par la même occasion une lame plutôt épaisse.

Troisièmement, il serait intéressant de posséder un fer avec manche creuse où il sera possible de ranger un allume feu. Dans tous les cas toutefois, le plus important est de faire primer la robustesse du dispositif. Voici également quelques caractéristiques que vous devriez considérer avant de valider l’achat de votre matériel:

Couteau pliant ou couteau à lame fixe

Sur le marché vous trouverez les couteux pliants et ceux à lames fixes. Comme nous avons évoqué précédemment, les modèles pliants sont mieux appropriés aux aventuriers qui recherchent la facilité de portage et la légèreté.

couteau-de-survie

En effet, il est toujours plus facile de les ranger dans la poche d’une veste, dans un sac banane ou de l’accrocher à une ceinture.

Si vous comptez utiliser le matériel pour des buts plus rudes comme le découpage de bois ou encore la chasse et la pêche, tablez sur les lames fixes. Ce genre d’outil vous permet d’avoir un meilleur appui au cours des découpages.

couteau-de-survie-en-acier

L’acier

Le fer du dispositif doit être robuste et résistant à la corrosion. Les fabricants indiquent les références se conférant à ces deux caractéristiques dans leur fiche de produit. En règle générale, le fabricant doit indiquer la robustesse du fer, sa résistance à l’usure et finalement aux corrosions.

Essayez de vous procurer un tableau qui indiquera tous ces niveaux de résistance avant de faire votre achat. En effet, les références sont tellement nombreuses qu’il est préférable d’avoir les indications à mains propres avant de valider un achat.

La forme de la lame

Lorsqu’il s’agit de choisir les lames, les avis divergent! Voici ce qu’il faut savoir se concernant:

  • Une pointe relevée est indispensable pour dépecer bêtes et poissons;
  • La pointe tombante convient mieux aux découpages des bois et est plus stable. C’est également une bonne caractéristique pour la chasse.
  • Le dos plat est idéal pour travailler sur le bois et pour découper la nourriture. Pour allumer le feu, il n’y a également rien de meilleur.
  • Les lames de type tanto ou machette sont pointues et épaisses. Elles sont donc idéales pour le self-défense.

La soie (l’extension de la lame vers la manche)

La soie est la partie du fer qui va s’étendre dans la manche. Cette dernière peut s’insérer entièrement dans la manche comme ce que propose la marque Esee, comme elle peut n’être que partiellement insérée. En outre, elle peut avoir différentes épaisseurs et peut être visée ou moulée sur la manche.

soie-couteau-de-survie

Lorsque la soie n’est que partiellement insérée, un risque de brisure ou de détachement est à encourir au fil des saisons d’utilisation. Les couteaux ayant cette configuration coutent toutefois moins cher. Si la soie est entièrement insérée, une meilleure balance ainsi qu’une plus grande robustesse sont retrouvées.

Avec une soie vissée, vous pouvez toujours facilement remplacer la manche en cas d’usure. En outre, si vous voulez un matériel stylé, vous pouvez toujours opter pour les couteaux avec soie apparente, dites soies squelettiques. Afin d’éviter les usures au maximum, une soie large, complètement insérée et recouverte par la manche est cependant recommandée.

Un bout pointu

Souvent, les survivalistes négligent l’intérêt d’un bout pointu chez les couteaux pour la survie. Certainement, le bout pointu peut être encombrant et pourrait être dangereux si mal manié. Cependant, il peut faire un meilleur choix pour ceux qui désirent avoir un outil d’appoint pour bricoler et surtout pour préparer le poisson.

Les dimensions

longueur-lame-de-couteau

Au niveau des dimensions, si vous voulez un outil facile à transporter, tablez pour une longueur totale qui ne va pas excéder les 20 cm. Par contre, si vous comptez utiliser votre tranchant pour plusieurs tâches comme découper du bois, vous en servir comme levier (si et seulement si la lame est en carbone et la manche en micarta), ouvrir des boites, etc. tablez sur un 30 cm.

trois-couteaux-de-survie

À savoir, le plus la lame sera longue, le plus l’outil pourra être déployé pour plusieurs tâches. Ainsi, si vous n’avez que peu de tâches à confier à votre tranchant, une courte lame suffira.

Manche à pommeau ou à bout plat

En matière de survivalisme, il faut penser à toutes les éventuelles circonstances désastreuses. De ce fait, lors de l’achat des couteaux pour survivre, il faut penser à la configuration entière de l’outil. Dans le commerce, vous trouverez les modèles avec manche à pommeau ou à bout plat. Alors, sachez que les pommeaux servent notamment de brise vitre et peuvent être très intéressants.

En effet, si dans le pire des cas vous vous trouvez enfermé dans une voiture avec les vitres fermées par exemple, vous trouverez un moyen de vous échapper grâce au pommeau.

La manche

La bonne qualité ainsi que la bonne conception de la manche sont à considérer avec beaucoup d’attention. Vous devez avant tout avoir une manche solide et maniable comme le micarta ou le caoutchouc. Préférablement, optez pour le micarta, car il résiste à toutes les épreuves et ne se déforme par contrairement au caoutchouc. Pourtant, il offre un bon grip.

En outre, le métal peut être une bonne option si l’outil ne sera pas exposé à une source de chaleur et si vous êtes sûr d’avoir une prise en main assez résistante. Quant au plastique, s’il n’est pas renforcé, il ne sera pas intéressant.

La housse

Concernant la housse, misez autant que possible sur le cuir. Tablez également sur les housses qui ont une bonne force de maintien. Les modèles de housse qui présentent des poches pour pierre à feu et pierre d’affûtage sont aussi très intéressants. En outre, choisissez les housses avec clip pour ceinture et celles qui peuvent conférer plusieurs positions de portage.

Est-ce légal d’avoir un couteau de survie sur soi?

Les couteaux sont proposés en vente libre mais sont toutefois des armes. Dans la législation française, ils  figurent dans la catégorie D, et ce, qu’il s’agisse de couteau de combat, chasse, survivaliste, canif, poignards, etc. En règle générale, l’acquisition des armes de la catégorie n’est autorisée qu’à partir de la majorité (18 ans) en France.

Selon la  législation française, le port des couteaux et de toutes armes blanches est totalement interdit sauf si vous avez un motif valide. En effet, si vous avez besoin de l’arme pour travailler par exemple, vous pouvez bien le transporter. Dans le cas contraire, vous risquerez une amende de 15000 €. Il vaut mieux être vigilant dans ce cas.

legislation-porte-de-couteaux
Source: Service Public

Quoi qu’il en soit, vous pouvez emmener votre outil si vous le rangez dans une housse ou une mallette qui n’y vous donnera accès qu’en situation d’extrême urgence.

Miza Leboeuf

Rédactrice