Randonnée avec son chien: 10 conseils pratiques

Thibault RIEGERT

Si vous avez un chien à la maison, vous saurez certainement déjà quelle dose d’amour peut vous apporter votre bête à poils, ainsi que la réelle compagnie qu’ils peuvent vous offrir en devenant votre meilleur ami et votre fidèle compagnon qui vous accompagnera où que vous alliez.

Tout le monde le sait : le chien est extrêmement proche de l’Homme et en particulier de son maître, et nous sommes sûrs que beaucoup d’entre vous aiment emmener le plus possible avec eux leur fidèle compagnon, car ils adorent partager leur temps et toutes sortes d’expériences avec leur maître.

C’est la raison pour laquelle il est fondamental que, nous aussi, humains, maîtres et compagnons, cherchions à partager le plus de moments possibles avec nos amis à quatre pattes en les emmenant où que nous allions, afin de renforcer toujours plus le lien qui nous unit à eux.

Une excursion est une excellente occasion pour partager une aventure au beau milieu de la nature avec notre compagnon à poils et c’est également une manière de le remercier et de lui faire vivre du bon temps en le laissant savourer une journée d’exploration et de liberté en plein air.

Toutefois, il est nécessaire de prendre toutes les précautions possibles, afin que l’excursion puisse se dérouler de la meilleure manière, en emmenant tout ce qui est nécessaire au bien-être de votre chien, ainsi qu’en lui garantissant une entière sécurité.

Si vos bâtons de marche et que votre sac à dos sont déjà prêts, alors faites en sorte d’offrir à votre chien tout ce dont il a besoin durant une excursion en suivant les astuces que nous allons vous donner ci-dessous.

Randonnée avec son chien: 10 Conseils

1. Assurez-vous que votre chien soit dans la capacité physique de faire une excursion

Assurez-vous-que-votre-chien-soit-dans-la-capacite-physique-de-faire-une-excursion

Faire une excursion avec votre chien lui apportera très certainement une immense satisfaction, tout en lui offrant une aventure enthousiasmante. Mais avant de partir, il faudra vous assurer que votre fidèle compagnon soit en mesure de réaliser tout le parcours que vous avez prévu et qu’il soit capable de supporter toute la fatigue que peut comporter une excursion pour un animal.

À ce propos et parmi les facteurs à prendre en considération, se trouvent la distance à parcourir et la difficulté du terrain, mais la race de votre chien entre également en ligne de compte, car certaines races sont plus disposées que d’autres à supporter des efforts physiques intenses.

En règle générale, les chiens adorent marcher et sont habitués à cette pratique. Certaines races, telles que le Braque Allemand ou le Braque de Weimar, sont d’ailleurs particulièrement disposées à des activités en plein air comme la randonnée, tandis que d’autres, telles que le Basset ou le Bulldog ne sont que peu adaptées à des activités de ce genre.

Dans tous les cas, vous pouvez vous rendre compte de la capacité de votre chien à entreprendre une activité de type excursion rien qu’en le regardant et en analysant sa morphologie : il doit être mince et élancé, ainsi que fort, et il doit avoir des pattes suffisamment longues pour pouvoir suivre le rythme toute la journée.

Vous devrez aussi tenir compte de la santé générale de votre chien et c’est pour cela qu’il ne serait pas une mauvaise idée de soumettre votre compagnon à poils à un check-up complet chez un vétérinaire avant de partir à l’aventure (surtout si vous partez pour une très longue randonnée), afin de vous assurer de sa condition physique et de sa santé globale.

2. Calculez votre itinéraire

Calculez-votre-itineraire

Dans un second temps, vous devrez prendre en considération et calculer le parcours que vous avez l’intention de pratiquer, tout comme vous le feriez pour votre enfant. Vous devrez vous renseigner sur les obstacles potentiels ou les éventuels dangers qui pourraient se présenter le long de votre trajet.

Parmi ces dangers éventuels, vous pouvez compter : les animaux sauvages locaux, les insectes, les plantes vénéneuses, les falaises et ravins et tout ce qui, d’une manière ou d’une autre, pourrait provoquer des blessures à votre ami à quatre pattes.

Ne négligez pas non plus l’aspect du terrain, car s’il est trop dur ou coupant, il pourrait endommager les coussinets de votre chien. Et tout le monde sait que ces petites boules situées sous les pattes de nos animaux, leur sont essentielles.

3. Préparez votre chien à l’excursion

Preparez-votre-chien-a-lexcursion

Une autre chose que vous ne devrez pas négliger non plus est l’entraînement physique de votre chien : il serait bon pour lui que vous l’emmeniez faire des mini randonnées préparatoires avant la vraie excursion que vous prévoyez de faire. Et cela, à plus forte raison, si l’excursion que vous préparez dure plusieurs jours.

Il peut donc être très utile de sortir votre chien plus souvent et de plus en plus longtemps, afin de le préparer aux efforts qu’il devra effectuer : grâce à de brèves randonnées et à des sorties régulières, votre chien se renforcera les pattes et il ne sera donc pas nécessaire qu’il porte des protections pour chien.

D’autre part, emmener votre chien faire de brèves excursions le préparera à l’expérience de randonnée, de manière à ce qu’il ne décide pas de s’éloigner tout seul sur un coup de tête. Et dans le cas où vous avez plusieurs chiens, vous pourrez analyser son comportement lors des promenades : s’il est en mesure de guider la meute en cas de longue excursion, par exemple.

4. Respectez les règles à suivre durant une excursion

Respectez-les-regles-a-suivre-durant-une-excursion

Chez les randonneurs, il y a des règles tacites, et si vous n’êtes pas habitué aux excursions, vous devriez vous engager à les chercher avant de partir, à les comprendre et à les respecter. Surtout si vous emmenez votre chien avec vous.

Voici certaines des règles clé qu’il faut impérativement suivre :

  • Avoir le contrôle de son chien à tout moment ;
  • Ne pas envahir l’espace d’autres randonneurs ou tout un sentier ;
  • Faire en sorte que les autres randonneurs se rendent compte que le chien est amical ;
  • Ne pas emmener plus d’un seul chien à la fois ;
  • Ramasser les excréments de son chien ;
  • Se renseigner sur l’éventuelle présence d’animaux sauvages sur le territoire.

5. Ramassez les excréments de votre chien

Ramassez-les-excrements-de-votre-chien

Tout bon propriétaire de chien se doit de ramasser les excréments de son ami à poils et peu importe s’ils se trouvent en plein milieu d’un sentier ou dans un buisson : c’est un geste important.

Il est très probable que cela vous semble moins important si les déjections de votre chien se trouvent dans un buisson, mais en réalité, vous devriez les ramasser de toute façon, car votre chien ne fait pas partie de l’environnement sauvage.

Les excréments de votre compagnon pourraient, en effet, perturber la capacité d’un animal sauvage à communiquer à travers les odeurs, et cela peut causer de véritables dommages à l’équilibre de la faune locale.

Il est donc important que vous emmeniez toujours avec vous des sachets prévus à cet effet. Et si vous avez une certaine conscience écologique et que vous ne voulez pas utiliser de sac en plastique ou que vous allez camper, et que, par conséquent, vous ne pouvez pas conserver plus d’un ou deux sacs pour quelle que raison que ce soit, nous vous conseillons d’emmener une petite pelle avec vous, afin d’enterrer les déjections de votre chien à plus ou moins 8 centimètres sous terre et loin du sentier de randonnée.

6. Informez-vous et identifiez les éventuels dangers

Informez-vous-et-identifiez-les-eventuels-dangers

Nous avons d’ores et déjà abordé l’importance de se renseigner et d’analyser les potentiels dangers que vous pourriez rencontrer lors de votre excursion, mais sachez qu’il est fondamental de les rechercher sur Internet et de les analyser avant de partir.

Voici les éléments à contrôler avant de partir : la faune locale, les insectes, les plantes vénéneuses, les conditions météorologiques typiques de cette zone et tout autre élément qui risquerait d’avoir un impact négatif sur vous ou votre chien.

De cette manière, vous pourrez savoir à l’avance s’il vous sera nécessaire d’emporter des antihistaminiques pour contrer d’éventuelles piqûres d’insecte, des bandages et des compresses, du désinfectant, ainsi que tout le nécessaire pour aider votre ami à quatre pattes en cas d’urgence ; ou vous-même d’ailleurs.

7. Procurez un sac à dos à votre chien

Procurez-un-sac-a-dos-a-votre-chien

Heureusement, vous pouvez éviter de charger inutilement votre sac à dos avec toutes les fournitures dont votre chien a besoin, car il peut, en effet, très bien les porter tout seul.

Dans ce but précis, vous pouvez acheter sur Internet des sacs à dos adaptés pour les chiens, et même si cela peut vous paraître très étrange, il ne faut pas vous inquiéter, car il s’agit de sacs très pratiques et spécifiquement conçus pour la gent canine, en mesure d’équilibrer parfaitement les poids grâce à deux sacoches situées chacune sur un des côtés de votre chien et reliées entre elles par une bande de tissu qui ne gênera pas les mouvements de son dos. Vous pouvez imaginer cela comme une sorte de harnais.

Toutefois, il faudra que vous aussi, vous essayiez de distribuer au mieux et de manière uniforme dans les deux sacoches le poids que vous souhaitez imposer à votre chien, afin de vous assurer qu’il ne transporte pas plus d’un tiers de son propre poids (un chien de 65 kg ne devrait pas transporter plus de 20 kg.) 

8. Emportez de l’eau et de la nourriture supplémentaire

Emportez-de-leau-et-de-la-nourriture-supplementaire

N’oubliez pas qu’il est fondamental d’emporter de l’eau et de la nourriture pour vous, mais également pour votre chien, et en quantité supplémentaire.

En effet, en outre de la quantité normale de nourriture et d’eau ingurgitée par votre ami à quatre pattes, il faudra emporter des provisions extra avec vous, car si vous y réfléchissez un peu, votre compagnon fait, lui aussi, un effort ; ainsi, tout comme il est important pour vous de bien vous nourrir et vous hydrater lors d’une longue excursion, il en va de même pour votre chien : il a besoin de provisions supplémentaires.

Il est donc très important de vous assurer constamment que votre bête à poils n’ait pas faim ou soif, car un chien cherchera toujours à suivre le rythme de son maître sans jamais se plaindre, même s’il souffre de la soif ou de la faim.

Donc, nous vous rebattons les oreilles, mais vous devrez porter une attention toute particulière aux besoins de votre fidèle compagnon lors de votre excursion.

9. Investissez dans une laisse de bonne qualité

Investissez-dans-une-laisse-de-bonne-qualite

Même si votre chien est bien entraîné à vous suivre au pied et sans laisse, il reste tout de même nécessaire d’emporter une laisse lors de votre excursion, même si celle-ci pourrait ne pas vous servir du tout. Elle reste fondamentale en cas de besoin ou en cas d’urgence ; si vous faites une rencontre d’animal sauvage ou que le chien d’un autre randonneur se montre agressif ou apeuré, par exemple.

Essayez d’investir dans une laisse confortable, facile à attacher rapidement, ou bien dans un harnais qui évite la pression sur le cou de votre chien dans le cas où vous devriez le tenir fermement.

10. Envisagez de munir votre chien d’une puce électronique

Envisagez-de-munir-votre-chien-dune-puce-electronique

Dans le cas où l’excursion que vous avez programmée dure plusieurs jours, nous vous conseillons vivement de munir votre chien d’une puce électronique avec géolocalisation. Ainsi, si pour quelle raison que ce soit, votre chien venait à se perdre, vous aurez toujours cette option pour le retrouver.

L’insertion d’une puce électronique est une procédure tout à fait indolore pour l’animal et qui n’a aucun effet secondaire sur le comportement de votre chien. D’autre part, ce n’est pas aussi cher que ce que les gens ont tendance à penser.

Enfin, n’oubliez pas non plus que perdre son compagnon à quatre pattes n’est souhaitable à personne. Voilà pourquoi il est nécessaire, voire essentiel que votre chien soit muni d’une puce électronique qui contient votre adresse et votre nom ainsi que le sien, tout en vous permettant, à vous, de géolocaliser votre compagnon à poils.

Conclusion

Nous espérons que nos conseils vous auront été utiles et que vous serez prêts à partir en excursion avec votre chien en toute sécurité.

Tout est fin prêt ? Dans ce cas, nous vous souhaitons une excellente randonnée avec votre fidèle ami et une météo agréable. En attendant, on se retrouve pour un prochain article ! Woof !

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.