Quelles sont les différences entre les chaussures trail et de randonnée ?

redactrice

Les différents types de chaussures nécessaires pour le trekking et autres activités de plein air sont toujours au centre de nombreuses discussions: quelle est la chaussure la plus adaptée pour la randonnée ? Quelles caractéristiques devrait-il avoir ? Et surtout, quelles sont les différences entre les chaussures trail et de randonnée ?

Le monde des chaussures d’extérieur est varié et très complexe, c’est pourquoi il est facile de confondre et de faire le mauvais choix. Pour choisir ses bonnes chaussures,  la bonne solution pour vous, et d’apprendre à faire la distinction entre les chaussures de trekking et de trail running. 

Utilisez-vous également une seule paire de chaussures pour les deux activité ? Ce choix pourrait comporter plusieurs risques. Apprenez à assortir la bonne chaussure à chaque activité !

Chaussures de trail running : caractéristiques

Chaussures-de-trail-running

Commençons par les caractéristiques des chaussures de trail running, également appelées «trail». Mais d’abord, concentrons-nous sur les caractéristiques de ce sport,  il s’agit d’une course «tout-terrain» qui, contrairement à la course à pied, ne se pratique pas sur route et asphalte, mais dévie vers la terre, les terrains de montagne extrêmes, raide et imperméable.

Les chaussures doivent s’adapter aux mouvements agiles et, en même temps, protéger le pied des dangers cachés. Pour cette raison, la chaussure parfaite est aérodynamique, légère et vive, mais aussi résistante et protectrice.

Pour vous aider à vous orienter dans l’achat de vos chaussures de trail, voici une liste de toutes les fonctionnalités à ne pas manquer :

  • La semelle doit protéger le pied des dommages et des chutes ruineuses, elle doit donc avoir un bon frottement avec le sol et des crampons épais et durs qui vous permettent de harponner le sol et de ne pas vous laisser glisser, surtout lorsque vous descendez.
  • L’embout renforcé est important pour protéger les orteils en cas de contact soudain avec des obstacles ou d’autres événements imprévus.
  • La matière qui compose la tige basse doit être résistante à l’abrasion, sans jamais perdre de vue sa tâche fondamentale d’accueillir et d’envelopper le pied pour lui offrir le plus grand confort possible.
  • Le laçage de ce type de chaussure est très important, il existe de nombreux brevets nés ces dernières années en fait, l’important est qu’il passe suffisamment bas vers la pointe du pied pour permettre un bandage précis qui ne sollicite pas que le cou-de-pied haut , en effet, pendant l’activité, le pied ne peut pas glisser vers l’avant et heurter la pointe de la chaussure, notamment en descente, compromettant fortement le bien-être des ongles!
  • L’avantpied peut être plus contraint ou plus confortable selon le type de course que vous devez affronter, généralement il oblige votre pied à souffrir un peu plus lors des courses où vous êtes plus axé sur la performance que sur la protection.
  • Toujours en ce qui concerne l’amorti des chaussures, il peut y avoir des variations en fonction de l’activité à affronter, plus protectrice et stable ou plus légère, plus rapide et plus sensible.
  • La légèreté est un aspect crucial qui vous permet d’être agile et rapide.
  • Les chaussures de trail doivent sûrement être plus longues que les normales, généralement au moins un demi-centimètre car pendant le trajet, le pied a des contraintes pour lesquelles il pourrait frapper l’orteil comme mentionné précédemment, il peut se dilater sur des itinéraires plus longs, ou il est possible de les porter avec une chaussette épaisse.
  • La chaussure de trail est normalement conçue en deux versions : imperméable ou non. Ici aussi, le choix est subjectif, mais aussi dicté par l’environnement et la saison dans laquelle vous courez. Rappelez-vous que plus vos pieds sont libres de « respirer », mieux ils sont, mais certainement un long voyage face à des pieds mouillés ou par temps froid conduit au choix de chaussures avec membrane imperméable Gore-tex.
  • La chaussure de trail n’a presque jamais de correction de l’appui du coureur au sol, plus que les chaussures anti-pronation ou supination, nous recommandons de rechercher un support plus large et plus stable qu’un support plus mince et plus rapide pour ceux qui préfèrent plus de protection pour la cheville. En revanche, le terrain des itinéraires de trail ne permet jamais un maintien standard et de niveau de la chaussure au sol.

Voici les principales caractéristiques que vous devez rechercher lors de l’achat de votre chaussure de trail running.

Quelles sont les marques qui assurent toutes ces qualités?

Les chaussures de trail running se distinguent par leurs légèretés, grâce à une structure thermo scellée, donc sans coutures. De plus, c’est une chaussure souple et très confortable. Il vous permet de voyager sans problème sur des surfaces boueuses et escarpées grâce à la semelle résistante aux crampons épais et sûrs.

Des marques telles que Hoka One One et The North Face proposent également d’excellentes chaussures de trail.
Voyons maintenant quelles sont les différences par rapport à une chaussure de trekking.

Trail running et Randonnée : est-ce pareil ?

chaussures-de-randonnee

Les différences entre les deux types de chaussures sont différentes car les objectifs des deux activités sont différents:

  • Le Trail Running: offre des mouvements agiles, rapides et vifs en terrain difficile (même si tous les sols de haute montagne ne sont pas les mêmes!) Et il faut donc une chaussure légère qui ne doit pas compliquer le corps pendant la course, mais aussi protectrice, pour éviter les chocs et les dommages causés par des roches, des buissons ou d’autres dangers.
  • Le Trekkings’: Attendait à des mouvements plus lents, comme marcher le long de chemins parfois déjà signalés et praticables. Dans ce cas, il est plus facile de prévoir le risque car il progresse lentement. Les chaussures de marche, dans ce cas, doivent protéger le pied et l’accompagner confortablement pendant le voyage, qui se développe le long de longs chemins de difficulté variable.

Le port d’une chaussure de randonnée pour pratiquer le trail running pourrait augmenter et anticiper la sensation de fatigue ou provoquer des douleurs au pied, car c’est une chaussure moins souple et adaptable aux mouvements du pied et des membres.

En ce qui concerne les matériaux, lorsque vous avez besoin d’une chaussure imperméable, pour les deux activités nous vous recommandons le type Gore-tex, le tissu synthétique et imperméable qui permet au pied de respirer, sans se mouiller et sans s’alourdir.
Non moins important est le matériau de la semelle qui doit protéger la plante du pied, mais surtout assurer la bonne adhérence au sol que l’on retrouve dans notre activité de plein air. Le caoutchouc le plus connu et en constante évolution est développé par Vibram, certaines marques appliquent le matériau ContaGrip à ses chaussures et une nouveauté apparue dans ce monde est la semelle conçue et produite par Michelin.

Si vous prévoyez de commencer votre excursion par une randonnée et de la terminer par une course sur les sentiers, vous pouvez porter vos chaussures de randonnée et emporter une  paire de chaussures de course de rechange dans un sac à dos de la bonne taille que vous porterez au moment opportun.

Autres articles qui pourraient vous intéresser